Tous ce dimanche 20 mars 14h Gare du Nord à BXL

Image

Avec quelques euros chacun, nous déverserons un torrent d’alternatives ! 

Le Crowfunding est ouvert…

https://www.growfunding.be/bxl/toutautrechose.

Si vous désirez plus d’informations sur le financement du mouvement, consultez la page soutien.

Nous voulons montrer que notre société peut fonctionner Tout Autrement ! Des alternatives existent et la Grande Parade sera le moment de les montrer : nous formerons tous ensemble un courant d’alternatives positives pour une autre économie, pour le climat, pour un monde en transition, pour l’emploi, pour nos services publics, pour les soins de santé et pour une société inclusive !

Finissons-en avec la politique du toujours moins et viens à la Grande Parade montrer que l’alternative que tu défends est un plus. Nous paraderons ensemble pour montrer les alternatives qui existent autour de 5 lignes phares :

  • Nous voulons une démocratie où nous comptons
  • Nous construisons ensemble une économie alternative
  • Nous voulons un monde en transition attentif au climat
  • Notre prospérité est basée sur des services publics solides
  • Notre avenir ne s’arrête pas à nos frontières

L’an dernier, les mouvements Hart Boven Hard et Tout Autre Chose ont lancé une première grande parade qui a rassemblé plus de 20.000 personnes. Ce fut l’occasion de souligner qu’il existe une alternative aux politiques actuelles d’austérité. Les deux mouvements ont mis en avant 10 Tout Autres Horizons possibles. La Grande parade 2015, c’était ça :

L’an dernier, nous appelions à une parade démontrant qu’une société alternative était possible et cette société était déclinée en 10 horizons. 

Cette année, non seulement nous continuons à refuser les politiques du « toujours moins » mais nous allons plus loin : il y a des alternatives qui existent déjà aujourd’hui. Des citoyens et organisations les mettent en pratique tous les jours. Certains en font la promotion auprès des décideurs politiques à longueur d’année.

Toutes ces alternatives sont un véritable plus pour notre futur. L’an dernier, nous voulions montrer qu’il y avait une alternative. Cette année, avec vous, nous montrerons que ces alternatives sont nombreuses et variées ! De quoi prouver que ce que nous prônons n’est ni utopique ni isolé : nous ne sommes pas à contre-courant, nous sommes le courant.

La vôtre avant tout !

La grande parade 2016 sera un défilé créatif, coloré et familial qui mettra en avant vos alternatives à la politique du toujours moins. Au-delà des différents profils de personnes, d’organisations, de collectifs ou d’associations, nous vous invitons à mettre en avant votre alternative ou à rejoindre les alternatives regroupées autour de 5 points phares.

Nous voulons une démocratie où nous comptons

Les conséquences des politiques actuelles sont claires : les citoyen(ne)s, que ce soit directement, ou indirectement via la vie associative, ont une parole et une influence de plus en plus mince sur la vie politique et la démocratie. Les circonstances actuelles de « lutte contre le terrorisme », où la peur est utilisée pour dresser les personnes les unes contre les autres, nous amènent de plus en plus à un constat : la démocratie n’existe plus et le pouvoir est aux mains de quelques-uns. Le traité transatlantique (TTIP) et son passage en force risque d’en être l’illustration.

Nous voulons une société différente, où discrimination et racisme sont bannis. Une société où chacun a sa place, où l’interdiction du port du voile est levée, où les cultures ont une place centrale, où la sécurité ne menace pas nos libertés, où les traités de libre-échange cessent de passer alors que la population y est majoritairement opposée, où une société civile forte continue à jouer son rôle de porte-voix. Et où chaque citoyen-ne retrouve les moyens de participer aux débats et aux décisions. Nous ne voulons pas des réponses simplistes apportées aux problèmes complexes de nos sociétés : nous voulons débattre collectivement des alternatives positives que nous portons pour qu’elles soient enfin prises en considération.

Vous pensez que d’autres pratiques démocratiques sont possibles ?
Vous voulez que notre société assume sa diversité culturelle et sociale ?
Vous portez des alternatives dans ce sens ?

Rejoignez la grande Parade !

Nous construisons ensemble une économie alternative

Notre économie actuelle est injuste : les emplois existent avec certains qui travaillent trop et d’autres qui ne travaillent pas. Les jeunes recherchent désespérément des emplois pendant que d’autres sont obligés de travailler de plus en plus longtemps. Les investissements sont faits uniquement pour être rentabilisés à court terme sans tenir compte de l’environnement. Ceux qui gagnent beaucoup (entreprises ou individus) s’arrangent pour contribuer aussi peu que possible à la société qui leur a permis de s’enrichir.

Nous sommes pour une économie alternative qui doit avoir pour objectif principal de rendre la vie de chacun d’entre nous meilleure. Dans cette économie, la réduction collective du temps de travail est une alternative parmi d’autres qui améliorera l’équilibre entre la vie privée et professionnelle et qui créera des emplois. Dans cette économie, notre société incitera les entreprises à poursuivre une prospérité partagée plutôt que le profit à tout prix. L’État devra jouer un rôle moteur pour une économie qui respecte les limites écologiques et dont la financiarisation est limitée. Une économie alternative n’existe pas sans fiscalité juste : un impôt sur les grandes fortunes et une fiscalité transparente pour les grandes entreprises facilitera une juste contribution de chacun. Des formes d’organisation économique nouvelles et plus justes sont également possibles, entre autres sous la forme de coopératives à taille humaine de consommateurs et/ou de producteurs qui permettent à chacun de se réapproprier l’économie.

D’autres alternatives existent pour notre économie.

Vous y pensez ou vous êtes déjà acteurs : alors, venez à la Grande Parade pour montrer qu’en économie, vos alternatives sont un plus !

Nous voulons un monde en transition attentif au climat

Aujourd’hui, l’urgence de diminuer l’empreinte écologique est communément acceptée (en théorie notamment par nos dirigeants au sommet pour le climat de Paris). Dans la pratique nos gouvernements font des choix qui sont à l’opposé d’un passage à une société durable : fiscalité injuste sur les véhicules de société, coupes budgétaires dans les transports publics, maintien des centrales nucléaires ou encouragement de l’agriculture intensive.

Nous faisons le choix d’alternatives qui nous portent vers un monde respectueux de l’écosystème. Il faut encourager la mobilité durable avec des trains sûrs, fréquents, pour tous. Dans nos villes, une place centrale doit être prise pour les transports publics, pour les cyclistes et pour les piétons. Nous devons aller de l’avant vers des modes de production d’énergie durable, sans danger et bas carbone. Une société en transition doit se penser aussi au niveau local : des initiatives nombreuses existent pour déjà pratiquer cette société en transition (monnaie locale, SEL, repair café, …). Dans le domaine de l’alimentation aussi, nous devons repenser nos modes de consommation et de production.

D’autres alternatives existent dans vos villes ou villages vers un monde en transition : venez montrer que ce sont ces choix qui doivent être faits.

Notre prospérité est basée sur des services publics solides

Nos politiques nous répètent à longueur de journée que tout ce qui est commun et utile à chacun d’entre nous est devenu un luxe : la sécurité sociale et les soins de santé, la SNCB, la culture, l’école, … Pourtant, apprendre, se déplacer, se soigner, s’exprimer par l’art et la culture n’est pas un luxe mais une nécessité. Tout le monde souhaite que ces services soient rendus de manière efficace et avec qualité. Avec les politiques actuelles de privatisation et commercialisation, ces services nous coûteront plus cher sans être de meilleure qualité et seuls certains pourront se déplacer, se soigner, créer voire peut-être même apprendre.

Contre cette société du « moins de services publics », nous voulons une société alternative où nos services publics soient plus solides car ils contribuent à notre richesse collective. Nous voulons que les besoins de chacun(e) soient remplis dans tous les domaines. Nous voulons une société où chacun(e) a accès à un toit. L’alternative principale à la pauvreté est une sécurité sociale forte qui sorte les individus de la pauvreté et qui nous permettent d’être solidaires entre nous. Les services publics de proximité, essentiels à une vie de qualité, doivent être maintenus (piscine, bibliothèque, transports). L’école doit être repensée avec un débat sur son organisation, ses finalités et son financement adéquat car une Toute Autre Ecole est possible. La justice doit pouvoir continuer à être rendue de manière égale pour les justiciables, sans passe-droit ni accès restreint. La culture doit être un espace où foisonnent les idées et la créativité, un espace d’expression et de découverte accessible à tous et dont les professionnels (artistes et institutions) sont soutenus.

Vos services publics sont essentiels à vos yeux ?
Vous voulez les maintenir et les améliorer ?
Vous voulez une culture où artistes et citoyens collaborent ?

Mettez-le en avant lors de la parade !

Notre avenir ne s’arrête pas à nos frontières

Les conséquences des politiques actuelles sont évidentes : des murs sont dressés partout, autant aux frontières extérieures de l’Europe qu’ici entre nous. Ces murs sont les conséquences de nos politiques étrangères guerrières et de nos politiques intérieures discriminantes. Nos responsables se trompent de combat en méprisant les conventions internationales, en envoyant nos armes dans des zones de conflit, en investissant dans des avions de combat et en mettant nos soldats dans nos rues. Dans le domaine du commerce aussi, les conséquences des traités de libre-échange sont néfastes pour la démocratie et l’économie que ce soit ici ou là-bas.

Nous voulons au contraire une société qui investisse une diplomatie de paix et qui fasse de l’accueil des réfugiés une priorité. Les sommes colossales investies dans l’armement peuvent être réorientées pour assurer une insertion socio-économique réussie aux victimes des conflits que nous accueillons. Au niveau économique, le commerce et les échanges internationaux doivent se baser sur des critères d’échange juste, durable et équitable.

Des alternatives existent pour que nos actions ici aient une influence positive en dehors de nos frontières.

Si vous les défendez au jour le jour, rejoignez-nous à la Grande Parade !

Il faut un maximum relayer l’information et inviter vos amis, proches, collègues à venir le jour J parader avec nous ! Pour vous aider :

Inviter vos amis et partager l’évènement facebook !

Télécharger le média kit comprenant les images, banner, flyers pour mobiliser !

Tous ensemble le jour J, nous formerons un flot d’alternatives. Pour offrir une autre visibilité à la vôtre, l’idée générale est de montrer, d’illustrer votre alternative sur une voile ! Petite ou grande, colorée et illustrée plutôt que des textes (si possible bien sûr :)), la parade se transformera en flot de voiles qui représentent toutes les alternatives !

Cet univers marin nous inspirera pour la suite : chanson, musique, costume. N’hésitez pas ! 

TAC_Un peu d'inspiration artistique

L’envie vous démange de donner un coup de main? Vous avez une fanfare ? Vous êtes un artiste et vous avez un atelier ? Bref, tous les coups de mains sont bienvenus : contact@toutautrechose.be

Rendez-vous dimanche 20 mars, 14h, sur l’avenue Albert II, à côté de la Gare du Nord

(13h30 pour les groupes qui viennent avec des chars ou des éléments de grande taille)

Où vous positionner avant le départ ?

En fonction du thème que vous avez choisi, retrouvez-vous dans l’un des cinq espaces décrits ci-dessous.

Départ Parade 2016

Départ à 14h15 pour le parcours suivant

parcours Parade 2016

Concert final

On vous prévoit un moment convivial et festif pour se retrouver tous ensemble, discuter de nos alternatives et continuer la fête. Au programme : concerts gratuits des Fanfoireux, Emballage Kado, Recital Boxon, Ambiance Néfaste, etc.  Et de quoi étancher la soif et combler les petits creux !

15h30  : arrivée des premiers au quai des péniches.
16h : début des concerts au quai des péniches.
18h : fin.

Tout Autre Chose et Hart Boven Hard travaillent sans revenu/subside structurel.

Financer cette parade est donc un défi que nous souhaitons relever pour et avec vous. 

Vous vous sentez en phase avec l’aventure de Hart Boven Hart et de Tout Autre Chose ?
N’hésitez pas à nous soutenir en contribuant au crowdfunding !

Pour mettre en place la Grande Parade du 20 mars, nous avons besoin de 33 000€ qui serviront à :

  • l’organisation pratique de la Parade (logistique, assurance, encadrement…)
  • l’organisation du bouquet final (musique,…)
  • le salaire de 2 mi-temps (un pour Tout Autre Chose et un pour Hart Boven Hard) pendant 2 mois.
  • la réalisation et impression du matériel de promotion (affiches, prospectus et autocollants…)
  • l’appui aux locales, relais dans les différentes parties du pays

Nous avons besoins de bénévoles.

  • Stewards (Ils accompagnent la parade, gardent un œil sur le cortège et veille au tempo) (13.00-16.00)
  • Pousseurs de voiles (Ils sont responsables de pousser une des 5 grandes voiles) (13.00-16.00)
  • Vendeurs (Ils vendent des badges dans la Parade pour Tout Autre Chose) (13.00-16.00)
  • Responsables Animation (Ils sont responsables de la gestion des groupes de musiques le long du parcours) (12.00-15.00)
  • Mise en place (Ils assistent à la mise en place de l’espace de clôture de la Parade) (10.00-14.30)
  • Moment de clôture (Ils assistent pendant et après la parade à l’évènement final de clôture) (14.30-19.30)

Pour vous inscrire

Share: