Archives de catégorie Une Tout Autre Information

ParPatrick Jonniaux

POUR une complémentarité utile et nécessaire

logo_pour

Appel à nos compagnons de route

Oui, comme vous, nous sommes partie prenante de Tout Autre Chose.

Nous sommes également actifs dans un projet de presse pluraliste : pour écrire la liberté.

C’est une complémentarité utile et nécessaire dans la situation politique que nous connaissons.

Pour nous, créer une presse libre, sans publicité, sans dépendance ni lien financier avec les forces capitalistes et les partis qui nous gouvernent, est une condition sine qua non de liberté.

Une presse n’est libre que si elle n’est soutenue financièrement que par ses lecteurs.

Aussi, nous faisons appel à vous, membres de Tout Autre Chose, pour que cette presse libre puisse se développer.

En effet, si nous avons déjà une très grande audience sur les réseaux sociaux(66.000 abonnés Facebook qui partagent fréquemment notre contenu), de multiples vidéos aux millions de vues, un très grand nombre de chroniqueuses et chroniqueurs de qualité, et plus de 700 articles disponibles sur le site www.pour.press, nous avons pourtant besoin de votre participation.

POUR_20180905

Vous êtes fréquemment actif dans les luttes sociales, économiques ou culturelles ? Devenez correspondant (vidéo, audio, écrit...).

Sans la capacité de renforcement de nos structures, aucune pérennité d’un tel projet n’est possible.
Nous vous proposons d’être, vous aussi, porteurs de ce projet, d’être acteurs de changement face à la presse mainstream.

Pour 4€ par mois, qui est l’abonnement privilégié que nous proposons uniquement aux membres de Tout Autre Chose (ou 48€/an en lieu et place des 60€ habituels), vous pouvez contribuer à développer vos libertés, nos libertés.

Cette offre aux membres de Tout Autre Chose est valable jusqu’'au 30 septembre 2018.

A vous lire rapidement,

La rédaction de POUR

OUI_POUR-01

 

ParPatrick Jonniaux

La RTBF nous appartient…

pub rtbfDU NEUF EN FÉVRIER 2018

IMPORTANT : dès aujourd’hui (mi février 2018), le collectif « La RTBF nous appartient" recrute (et c’est du bénévolat) !
Nous voudrions vous inviter à une rencontre de présentation, un soir dont la date reste à définir, près prochainement, à Bruxelles (ouverture des portes: 19H00; début de la réunion à 19H30 précises).

Pourquoi faire?

Nous souhaitons élargir le groupe de base de notre collectif « La RTBF nous appartient ». Celui-ci n’est pas un simple lieu de débats et de confrontation, notre objectif est avant tout, après réflexions et enquêtes, de développer des pressions, des projets, des actions concrètes afin de pousser la RTBF à redevenir un vrai service public le plus rapidement possible.

Jusqu’à présent (et il faudra redéfinir la suite), nous avons agi principalement en échangeant entre nous par courriels pour concrétiser nos actions (la pétition, cartes blanches, rencontre avec des personnalités influentes, audition au Parlement, rencontre avec des journalistes, organisation d’activités publiques comme des débats à l’unif ou des conférences, etc.) et nous nous rencontrions, jusqu’à présent, «physiquement » au rythme de deux fois par mois, pendant deux à trois heures.

Il existe une forte convivialité entre nous et nous pensons que notre travail a des effets concrets, ce qui nous motive fortement à continuer de plus belle.

Notre collectif est jeune

Notre collectif est jeune : il a démarré , il y a un peu plus d’un an, et il a rapidement acquis une certaine crédibilité auprès des médias (sauf RTBF!) et du monde politique. Nous avons décidé de passer à l’étape suivante. Bientôt, nous connaîtrons la teneur du prochain contrat de gestion. À quelle sauce la RTBF et nous, ses usagers, serons dégustés pendant les cinq ans à venir.

Notre prochain travail consistera à analyser le texte de ce nouveau contrat de gestion, et médiatiser nos remarques. Ensuite, observer jour après jour à la façon dont il sera appliqué ou non. Préciser nos revendications qui en résulteront.

Prenez le temps

Prenez le temps de (re)lire notre dernière carte blanche.

Nous pensons donc que c’est le moment de développer notre groupe de base. Alors, rencontrons-nous une première fois, rapidement.

Si cette proposition vous intéresse vraiment, dites-nous pourquoi en quelques mots et offrez-nous votre candidature LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE à :

ParPatrick Jonniaux

Création d’un Acrimed à la Belge

L’accès à une information de qualité est un enjeu crucial pour celles et ceux qui veulent comprendre le monde et le changer.
Alors que certains sujets ne sont même pas mis à l’agenda médiatique, d’autres sont abordés de manière biaisée.

Nous ne souhaitons pas tirer au fusil sur la profession journalistique. Mais nous voulons pouvoir mettre ces biais en lumière et les dénoncer. Une analyse critique des médias est nécessaire et manque en Belgique. C’est pourquoi nous souhaitons lancer un observatoire des contenus médiatiques.

  • Comment nos journaux, télés et radios belges traitent l’actualité ?
  • Quels thèmes sont occultés ?
  • Quels partis sont pris par la presse et quelle idéologie est véhiculée ?

Nous voulons rassembler des acteurs du mouvement social, des chercheurs, des citoyens engagés et des journalistes qui souhaitent s’affairer à cette tâche. Pour cela une première réunion de cet observatoire en création est organisée le 7 décembre 2016 à l’Université Populaire.

Sont bienvenus celles et ceux qui sont prêts à donner de leur temps pour rédiger des analyses et faire des recherches.

Pour ceux voulant porter d’autres projets liés aux médias, contactez le groupe Tout Autre Information, qui s’occupe de thématiques plus larges : http://participer.toutautrechose.be/groups/349

Notez que nous ne sommes pas liés directement à Acrimed, même si nous nous inspirons de leur démarche.

 

Quand ?

Début : 07/12/2016 19:00

Fin : 07/12/2016 21:00

Où ?

Rue de la Victoire 26, 1060 Saint-Gilles, Belgique

Suivez l’événement sur Facebook