Une consultation populaire à OLLN ?

ParLocale Louvain la Neuve

Une consultation populaire à OLLN ?

Vous le savez peut-être, une plateforme citoyenne et associative s’est mise en place il y a quelques mois pour demander à la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve d’organiser une consultation populaire sur la question d’un éventuel agrandissement de la surface de l’Esplanade, le centre commercial à Louvain-la-Neuve.
Bien que la Ville ait annoncé qu’elle allait organiser une « consultation de la population » (elle va s’écarter un peu de la procédure de « consultation populaire » prévue par la loi, en ouvrant les bureaux de vote deux jours au lieu d’un et en proposant une question à options), elle n’a pas encore précisé quelle serait la question.
C’est pour cela que la plateforme citoyenne, dont fait partie la locale de Tout autre chose, a décidé de continuer à récolter des signatures pour demander une consultation populaire avec la question qu’elle défend :
« En tant qu’habitant.e ou étudiant.e domiciliée.e à Ottignies-Louvain-la-Neuve, souhaitez-vous une extension au centre commercial l’Esplanade? ».
Il s’agit ici de questionner le principe même d’une extension de l’Esplanade (dont le propriétaire est la société Klépierre, l’un des premiers promoteurs de centres commerciaux en Europe) et pas un projet en particulier.
La Ville, elle, hésite encore sur la question et s’est montrée défavorable à la demande de la plateforme de questionner le principe-même d’une extension. Elle se dit impuissante face à la décision d’accorder ou non le permis d’urbanisme, car la décision reviendra au fonctionnaire délégué de la Région wallonne. Ce dernier lui aurait affirmé n’avoir jamais connu de cas où une consultation populaire entrait en jeu et qu’a priori, il considèrerait les arguments qualitatifs (de fond) pour prendre sa décision plutôt que les arguments quantitatifs (soit les résultats chiffrés d’une consultation populaire). La Ville imagine donc une question à options où, sous les réponses « oui«  et « non », il serait possible de cocher des arguments dits « qualitatifs » précisant les raisons de ces réponses (du type « oui, parce que… » ou « non, parce que.. »). Ces arguments optionnels seraient élaborés par les défenseurs du oui d’une part (la Ville a parlé de Klépierre) et du non d’autre part (la Ville a pensé à la plateforme citoyenne). Les votes de la population auraient alors pour vocation de donner une estimation chiffrée du poids de ces arguments…
Nous, citoyens et associations de la plateforme, n’avons que faire de ces considérations. Nous voulons que la population dise ce qu’elle pense du principe-même d’une extension de ce centre commercial, quelle qu’elle soit, et non pas qu’on quantifie la diversité des avis sur le projet proposé actuellement par le promoteur immobilier. Même si notre voix pourra ne pas être entendue, même si le fonctionnaire délégué de la région wallonne pourra dire s’en tenir aux textes juridiques pour octroyer ou non le permis d’urbanisme, nous voulons que la Belgique entière sache s’il existe ou non un décalage entre la volonté et  intérêts de la population locale, et les prises de décision par les autorités. Et si c’est le cas, nous chercherons où est le problème.
Si vous aussi vous soutenez la position et la question défendues par la plateforme, nous vous invitons à signer le formulaire de demande de consultation. Vous le trouverez sur le site de la plateforme, www.louvainlesplanade.be, ainsi que toutes les modalités pour le faire parvenir à bon port.

Vous pouvez également vous investir en prenant contact avec la locale LLN-BWCentre ou par mail à conspop.contact(arobase)olln.collectifs.net

Rendez-vous aussi régulièrement sur la page Facebook !


Mais qu’est-ce qu’une consultation populaire ?

Une consultation populaire est un processus de démocratie participative (prévu légalement par le « code de démocratie locale »). Selon ce processus, une commune pose à ses habitants une question à laquelle ils sont appelés à répondre par oui ou par non.
Pour l’organiser, il existe deux possibilités. Dans le premier cas, l’initiative vient des habitants domiciliés dans la commune: si 10% d’entre eux signent un formulaire pour demander une consultation populaire, la commune doit l’organiser. Dans le second cas, l’initiative vient de la commune: elle organise directement la consultation sans que 10% de la population n’ait à lui demander.
Après cela, la consultation proprement dite commence. La commune demande à tous ses habitants en âge de voter de répondre par « oui » ou par « non » à la question posée. Cette question peut être celle formulée par les habitants dans leur demande de consultation, ou une autre de la commune. À ce stade, il faut à nouveau que 10% de la population aille voter pour que la consultation soit prise en compte. Lorsque le résultat du vote est connu, les autorités peuvent encore choisir d’en tenir compte ou non… Mais au moins, on connait l’avis des habitants, et ils auront pu débattre de l’avenir de leur lieu de vie.

 

À propos de l’auteur

Locale Louvain la Neuve author