Panneau poétique vs publicité

La locale TAC de Watermael-Boitsfort interpelle…

 

Il y eut, in illo tempore, dans la commune de Watermael-Boitsfort, un panneau de vingt mètres carré un peu particulier. De la taille d’un panneau publicitaire, on n’y voyait jamais de publicité, mais par contre une phrase poétique ou philosophique, de Jacques Brel ou de Yehudi Menuhin…

Le panneau n’a pas disparu, il est simplement devenu… un panneau publicitaire.

Ce panneau, les membres de la locale « Tout autre chose » de WB se sont dit qu’il manquait dans le paysage ; parce qu’il donnait à sourire ; parce qu’il poétisait la vie ; parce que surtout il ramenait les vrais panneaux publicitaires à leur vraie valeur : une pollution du cœur et de l’esprit.

watermael conseil communalAlors, ce mardi 21 février, ils ont interpellé le conseil communal de leur commune pour proposer à leurs élus de replacer un panneau poétique à un endroit stratégique de la commune.

L’interpellation s’est déroulée dans le presque calme (nous jetterons un voile pudique sur la seule note discordante d’une qui a de la chance que le ridicule ne tue plus), l’idée a été reçue positivement. Et nous attendons la suite.

Donc, d’ici peu, vous aurez peut-être l’occasion de lire, à l’entrée de la commune : « L’ennui porte conseil. » (Hector Berlioz), ou « En ce temps-là j’étais en mon adolescence. » (Blaise Cendrars), voire un vers en turc de Nazim Hikmet, en arabe de Mahmoud Darwich, en cyrillique de Pouchkine… Pour le sourire de l’âme.

Si le projet aboutit, ce sera la deuxième réussite de la locale au conseil communal. Comme nous avons beaucoup d’autres idées en magasin, gageons que ce ne sera pas la dernière.

Le texte complet de l’interpellation est disponible ici.

watermael conseil communal

Share: