TAE-DSC_1238A l’instar de la ville de Gand, la Ville de Liège a développé un réseau d’écoles s’inscrivant dans la pédagogie Freinet. Un réseau qui continue de s’étendre.

Le début de cette vague se situe en 1985, lorsque des parents se demandent comment faire éclore à Liège un tel enseignement pour leurs enfants. Cette demande est soutenue par une pétition signée par les parents de 180 enfants. Le projet est dès lors jugé viable.

La première école active à Liège est ouverte en septembre 1985 à Naniot. La nouvelle direction et les enseignants sont volontaires. Une collaboration intense se met en place avec les parents.

En 1986, l’échevin consulte toutes les écoles du P.O. pour construire le projet éducatif de la Ville de Liège, qui comporte des valeurs comme : la disponibilité ; la créativité ; l’«autonomie-solidarité» ; le sens social ; la «liberté-responsabilité» ; l’authenticité et l’épanouissement personnel ; la compétence et l’efficacité. C’est toujours ce projet que les enseignants de la Ville de Liège signent aujourd’hui…

En 1988 déjà se profile l’idée d’une continuité dans une école secondaire. Et en septembre 1989, deux classes actives de 1ère secondaire sont mises en place à l’Athénée Saucy avec quelques enseignants volontaires. Mais le projet ne parvient pas à s’implanter durablement. Pourtant, l’expérience acquise va avoir un impact sur le travail réalisé les années suivantes dans une bonne partie des classes du 1er degré.

Cette même année, l’afflux des demandes pour l’école Naniot amène la Ville à créer dès 1990 une deuxième école active fondamentale au Laveu. En 1996, les parents de ces deux écoles fondamentales Freinet posent une nouvelle demande de création d’une école secondaire active. L’échevin de l’Instruction publique décide la création de classes actives dans une implantation spécifique (le Lycée de Waha). Les classes sont animées par des enseignants volontaires.

Septembre 1998 : 5 classes actives de 1e année accueillent 90 élèves. Chaque année, il y aura la création d’une nouvelle année scolaire jusqu’à la rhétorique en septembre 2003. L’Athénée va voir sa population grandir régulièrement pour approcher des 750 élèves en 2015.

Entretemps, en septembre 2000, une troisième école active fondamentale est ouverte à Belleflamme (Grivegnée) : l’école Demoitelle.

Après le développement pendant près de 10 ans d’une pédagogie proche (approche naturelle de la lecture, pédagogie institutionnelle, ouverture de l’école sur le quartier, multiculturalté), l’école fondamentale Vieille-montagne devient la quatrième école active du fondamental en septembre 2009. En 2011, une nouvelle implantation de l’école Naniot est ouverte rue Longue (maternel + primaire). Peu après, l’école fondamentale Outremeuse-Liberté devient une nouvelle école active fondamentale, et en septembre 2018, cette approche pédagogique est programmées dans deux nouvelles écoles fondamentales de la Ville.

Depuis 1985 c’est donc un véritable réseau d’écoles Freinet qui couvre l’enseignement fondamental et secondaire dans l’enseignement communal liégeois et cela concerne plus de mille cinq cents élèves et plusieurs centaines d’enseignants. Ces derniers sont tous volontaires et ont reçu une formation particulière aux techniques de la pédagogie active, assurée par la Haute Ecole de la Ville de Liège

Belgium_Ville-de-Liege

Infos :

Retourner à :

Tout Autre Chose Tout Autre Ecole Ressources  Initiatives Transformer une école

Share: