Archive de l’étiquette TAE-INI-Favoriser l’engagement citoyen

ParBernard Delvaux

Un réseau d’écoles Freinet à Liège

TAE-DSC_1238

A l’instar de la ville de Gand, la Ville de Liège a développé un réseau d’écoles s’inscrivant dans la pédagogie Freinet. Un réseau qui continue de s’étendre.

Le début de cette vague se situe en 1985, lorsque des parents se demandent comment faire éclore à Liège un tel enseignement pour leurs enfants. Cette demande est soutenue par une pétition signée par les parents de 180 enfants. Le projet est dès lors jugé viable.

La première école active à Liège est ouverte en septembre 1985 à Naniot.

La nouvelle direction et les enseignants sont volontaires. Une collaboration intense se met en place avec les parents.

En 1986, l’échevin consulte toutes les écoles du P.O. pour construire le projet éducatif de la Ville de Liège, qui comporte des valeurs comme : la disponibilité ; la créativité ; l’«autonomie-solidarité» ; le sens social ; la «liberté-responsabilité» ; l’authenticité et l’épanouissement personnel ; la compétence et l’efficacité. C’est toujours ce projet que les enseignants de la Ville de Liège signent aujourd’hui…

En 1988 déjà se profile l’idée d’une continuité dans une école secondaire. Et en septembre 1989, deux classes actives de 1ère secondaire sont mises en place à l’Athénée Saucy avec quelques enseignants volontaires. Mais le projet ne parvient pas à s’implanter durablement. Pourtant, l’expérience acquise va avoir un impact sur le travail réalisé les années suivantes dans une bonne partie des classes du 1er degré.

Cette même année, l’afflux des demandes pour l’école Naniot amène la Ville à créer dès 1990 une deuxième école active fondamentale au Laveu. En 1996, les parents de ces deux écoles fondamentales Freinet posent une nouvelle demande de création d’une école secondaire active. L’échevin de l’Instruction publique décide la création de classes actives dans une implantation spécifique (le Lycée de Waha). Les classes sont animées par des enseignants volontaires.

Septembre 1998 : 5 classes actives de 1e année accueillent 90 élèves. Chaque année, il y aura la création d’une nouvelle année scolaire jusqu’à la rhétorique en septembre 2003. L’Athénée va voir sa population grandir régulièrement pour approcher des 750 élèves en 2015.

Entretemps, en septembre 2000, une troisième école active fondamentale est ouverte à Belleflamme (Grivegnée) : l’école Demoitelle.

Après le développement pendant près de 10 ans d’une pédagogie proche (approche naturelle de la lecture, pédagogie institutionnelle, ouverture de l’école sur le quartier, multiculturalté), l’école fondamentale Vieille-montagne devient la quatrième école active du fondamental en septembre 2009. En 2011, une nouvelle implantation de l’école Naniot est ouverte rue Longue (maternel + primaire). Peu après, l’école fondamentale Outremeuse-Liberté devient une nouvelle école active fondamentale, et en septembre 2018, cette approche pédagogique est programmées dans deux nouvelles écoles fondamentales de la Ville.

Depuis 1985 c’est donc un véritable réseau d’écoles Freinet qui couvre l’enseignement fondamental et secondaire dans l’enseignement communal liégeois et cela concerne plus de mille cinq cents élèves et plusieurs centaines d’enseignants. Ces derniers sont tous volontaires et ont reçu une formation particulière aux techniques de la pédagogie active, assurée par la Haute Ecole de la Ville de Liège

Belgium_Ville-de-Liege

Infos :

RETOURNER À : 

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES  FINALITES  INITIATIVES  COLLECTIFS

ParTout autre école

L’Alter Ecole : « cogérer » l’école avec les élèves

Capture d’écran 2017-12-19 à 00.13.48

Notre projet pilote est implanté à Clavier au sein du réseau d'enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il ouvre ses portes aux élèves qui souhaitent apprendre autrement. Il propose une approche alternative de l’École et accueille aussi des élèves qui ne trouvent pas leur place dans le système scolaire. L'Alter Ecole est destinée à des élèves de troisième, quatrième, cinquième et sixième années de l'enseignement secondaire ordinaire de transition et vise l'octroi du certificat d'enseignement secondaire supérieur (CESS).

En effet, l'Alter Ecole s'appuie sur le constat suivant : même si elle contribue à l'émancipation intellectuelle de nombreux élèves, le système scolaire belge connait des exclus qui ont perdu progressivement le désir d'apprendre.

Le projet est donc une nouvelle expérience éducative et pédagogique qui repose sur huit dimensions déclinées dans la Charte pédagogique :

  • le rapport aux savoirs ;

  • la relation pédagogique et éducative ;

  • le rapport à la loi ;

  • les responsabilités des élèves ;

  • les responsabilités de l'équipe éducative ;

  • l'évaluation et la certification ;

  • la concertation et la décision ;

  • les aspects de l'Autorité.

Une particularité du projet réside dans sa gestion quotidienne qui repose sur le principe de « Cogestion », c'est-à-dire que l'école est dirigée par les profs et les élèves. Deux organes sont ainsi cœur de ce système : le « conseil d’institution » et « l’Agora ».

Toutes les six semaines, le Conseil d'institution se réunit et renouvelle les représentants des profs et des élèves. Ceux-ci prendront les décisions relatives à la vie quotidienne de l'école.

En outre, toutes les deux semaines, tous les membres de l’école se réunissent en « Agora » afin que tous puissent s'exprimer, régler les conflits, et féliciter ceux qui ont fait des progrès.

Cette initiative fait écho au Manifeste : «Favoriser l’émancipation, la solidarité, l’engagement collectif ; donner à chaque jeune le goût de développer et d’exprimer son individualité...sans verser dans l’individualisme ; miser sur la soif d’apprendre et les questions vivifiantes des enfants et des jeunes ».

Contacts :

Sources  :

RETOURNER À : 

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES  FINALITES  INITIATIVES  COLLECTIFS

ParBernard Delvaux

Remettre au centre l’apprentissage de l’écoute et de la parole

tae-paroles

L'Institut des métiers de la construction et de l’environnement à Erquelinnes est un établissement d’enseignement secondaire spécialisé accueille des élèves en « blessure scolaire ». Re-donner confiance au monde adulte afin qu’ils reprennent confiance en eux sera notre première mission. L’école a développé de nombreux dispositifs (conseil de tous/sas de parole/semaine du bien-être/émergence du projet personnel, délégation de classes, …) afin de remettre au centre de notre action pédagogique le ré-apprentissage de l’écoute et de la parole. Le conseil de citoyenneté en est le faîte. Qu’en-est-il ? Chaque début d’année scolaire, les élèves dans un cadre hors école réfléchissent sur les règles qu’ils jugent importantes pour le Vivre Ensemble. Ces règles sont ensuite proposées au vote de tous. Les 3 premiers choix guideront le Vivre Ensemble de l’année scolaire. L’élève qui ne respectera pas une de ces règles sera appelé au Conseil composé de 3 adultes et 3 délégués et devra s’expliquer. Il doit en sortir avec un engagement personnel d’amélioration et de réparation éventuelle.

Ce conseil n’a rien à voir avec un conseil de discipline. Il permet à chaque élève par l’écoute et la parole de reconstruire par le lien une notion de justice humaine innée qui tisse le bon Vivre Ensemble. Anecdote : un délégué interpelle Julien, nouveau dans l’école, convoqué au Conseil. Le délégué lui dit en fin de rencontre : « Tu sais, il y a deux ans, j’étais à ta place. Regarde, aujourd’hui, je suis délégué. »

(Attention : ce conseil sera d’une pertinence institutionnelle que si, dans l’école, existe un « mental » de parole et d’écoute à tous niveaux. Il ne peut « survivre » dans une école du silence.)

Cette initiative fait écho au Manifeste : « En dépit de la diversité des cultures qu’elle accueille, l’école ne peut renoncer à être le lieu de construction, avec les enfants et les jeunes, des valeurs jugées essentielles par une société. Les valeurs de solidarité, d’égalité, de coopération, de démocratie et de respect de l’individualité nous paraissent essentielles, et pleinement en lien avec les finalités [décrites dans le Manifeste]. Elles doivent transpirer du fonctionnement entier d’une école qui, par cohérence, devrait s’organiser totalement en référence à ces valeurs. »

Contacts :

  • Christophe Quittelier, directeur IMCE : christophe.quittelier@acis-group.org

Sources  :

  • Le site de l’IMCE, Erquelinnes
  • Le témoignage de C. Quittelier paru aux éditions Academia/l’harmattan « L’école…alerte niveau 4 »
  • Le conseil de citoyenneté est né d’une collaboration avec le MIEC – outils et informations sur le MIEC (Mouvement des Institutions et Ecoles Citoyennes)

RETOURNER À : 

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES  FINALITES  INITIATIVES  COLLECTIFS

ParBernard Delvaux

Manger sain avec zéro déchet

TAE-Zéro déchetCertifiée ISO 14001 depuis 2003, et emmenant dans la même dynamique les écoles maternelle et primaire, le Collège Sainte-Véronique à Liège propose chaque année scolaire un projet pédagogique avec une dimension de développement durable.

Pour l’année scolaire 2016-2017, le projet consiste à proposer aux classes de 5e, 6e primaire, 1re, 2e et 3e secondaire un challenge en 3 étapes sur le thème de l’alimentation durable :

  • 1re étape : une action citoyenne. Il s’agit d’élire 2 éco-délégué-e-s et de choisir un ou une professeur relais qui accompagnera la classe dans le challenge. Les éco-délégué-e-s participent aux réunions organisées pour elles et eux et se mettent d’accord sur les actions concrètes à mettre en place au sein des écoles. Les éco-délégué-e-s doivent apprendre à se présenter, vivre une élection et pouvoir mener un projet citoyen avec la classe représentée

  • 2e étape : une action de sensibilisation. Chaque classe est invitée à réaliser une affiche de sensibilisation avec le slogan « manger sain avec zéro déchet » sur le thème de l’alimentation durable (ex :« Malbouffe », produits locaux, gaspillage alimentaire, diminution des déchets, problématique du CO2, malnutrition dans le monde, surconsommation de viande, la problématique de l’eau planétaire…).

  • 3ème étape : une action concrète. Chaque classe a la possibilité de proposer une action concrète au sein d’une des 3 écoles. Les actions proposées sont transmises par les éco-déléguée-s au groupe d’éco-délégués. L’action sera alors organisée et planifiée au mieux lors de réunions avant d’être mise en oeuvre par la classe. En parallèle du challenge, le groupe Oxfam des 4-5-6 secondaire propose quelques actions ponctuelles de sensibilisation sur le même thème de l’alimentation durable.

Cette initiative fait écho au manifeste : « Semer les graines d’une toute autre société. Au travail collectif contre les inégalités et le formatage, nous joignons un troisième objectif : une formation scolaire plus en prise avec les défis du XXIème siècle. Il faut en
finir avec le déséquilibre entre l’être humain et ce qu’il produit et avec le déséquilibre entre ce que l’être humain produit et le monde du vivant. »
Contacts

Collège Sainte-Véronique – Liège

  • Joëlle Leyen , +32 498 914 544 jo.leyen@sainte-veronique.be
  • Mathias Tyssens, +32 494 41 86 53 m.tyssens@sainte-veronique.be

Liens utiles

  • « Les cahiers du D.D. » (www.cahiers-dd.be)
  • « Déclaration portant sur l’implémentation durable dans le projet d’établissement  » (disponible à l’école)
  • Manifeste « Pour vivre ensemble à 10 milliards, changeons l’éducation »

Retourner à :

 [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

École en développement durable durablement en développement

TAE-Robert SchumanLes défis auxquels l’humanité est confrontée impliquent l’école et la formation des générations futures, en particulier ici le qualifiant donc le monde du travail.

L’Institut Robert Schuman à Eupen travaille les concepts de développement durable (D.D. depuis 30 ans. Elle s’est dotée d’un système qualité certifié ISO 14001 qui aide à faire évoluer son organisation et sa gestion dans le sens de la durabilité (environnemental, social, économique et démocratique).

Côté projets éducatifs et formatifs, la rédaction puis l’utilisation des « Cahiers du D.D. ». et l’importance sans cesse croissante des questions de citoyenneté mondiale sont à la fois développés dans les cours généraux et dans les formations aux métiers.

Cette initiative fait écho au Manifeste. « Semer les graines d’une toute autre société. Au travail collectif contre les inégalités et le formatage, nous joignons un troisième objectif : une formation scolaire plus en prise avec les défis du XXIème siècle. Il faut en finir avec le déséquilibre entre l’être humain et ce qu’il produit et avec le déséquilibre entre ce que l’être humain produit et le monde du vivant ».

Contacts:

  • Jean-Michel Lex : mjetjm@gmail.com
  • Julie Giets : julie.giets@rsi-eupen.be
  • Institut Robert Schuman, Route de Verviers, 89-93 4700 Eupen, Tel. : 087/591270 www.rsi-eupen.be

Références :

  • « Les cahiers du D.D. »
  • « Déclaration portant sur l’implémentation durable dans le projet d’établissement  » (disponible à l’école)
  • Manifeste « Pour vivre ensemble à 10 milliards, changeons l’éducation »

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

Pédagogie institutionnelle pour futurs profs

Tenter plus

Une vidéo pour  découvrir une formation de futurs enseignants misant sur la pédagogie active et institutionnelle. Une initiative de la Haute Ecole Libre Mosane.

« Pouvoir apprendre et apprendre à pouvoir avec les sciences humaines, la pédagogie institutionnelle et les méthodes actives » c’est le challenge lancé, il y a maintenant près de 10 ans, par l’ HELMO Sainte-Croix.

Depuis septembre 2004, ils expérimentent la pédagogie institutionnelle dans l’enseignement supérieur pédagogique. En trois mots, ils forment une « classe coopérative verticale ».

Un système de formation original où « chacun à le devoir de dire oui et le droit de dire non ».

Voir la vidéo.

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Idées » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-idees » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/ressources-favoriser-lengagement-citoyen » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Enseignants » link= »http://www.toutautrechose.be/ressource_carriere_formation » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

De jeunes Molenbeekois enquêtent en Finlande

[blox_video animation= »none »]https://www.youtube.com/watch?v=qwKXocwjuvA[/blox_video]

À l’heure où la CFWB remet une fois de plus son enseignement tellement inégalitaire sur le métier, un groupe de jeunes Molenbeekois revient ébahi par ce qu’il a vu et entendu dans des écoles finlandaises.

Ils reviennent aussi avec plein de questions : pourquoi arrive-t-on à faire grandir et apprendre tous les enfants ensemble là-bas et pas ici ? Comment font-ils pour avoir un enseignement totalement gratuit, y compris la cantine scolaire, avec un budget qui n’est pas très différent du nôtre ? Comment se fait-il que là-bas on ne redouble pas ? et bien d’autres questions.

Qui parle ? Neuf jeunes de la maison des jeunes Chicago, à Bruxelles.

Source : la page du site de D’Broej, Bruxelles s’organise pour l’émancipation des jeunes

Plus d’information :

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

Des élèves gérant leurs propres conflits

SingelijnDès leur plus jeune âge, les élèves sont à la manœuvre pour la résolution de leurs différends. Une initiative de l’école Singelijn.

L’école Singelijn, qui se présente comme une école de pédagogie active, alternative et d’intégration,  a mis en place des dispositifs permettant aux élèves de régler eux-mêmes leurs différents. En maternelle, il s’agit d’un « coin solution ». En primaire, on mobilise le conseil de classe mais aussi des élèves médiateurs. Cela permet de régler une part importante des conflits, sans intervention des adultes. Un article de La Libre (21/10/2015) présente l’expérience.

« A Bruxelles, l’école fondamentale Singelijn a bien pris en compte cette dimension systémique [de la prévention des violences]. Sur les rives de la Woluwe, l’établissement en a même fait sa « culture d’école », explique Dominique Paquot, son directeur. « Notre objectif n’est pas d’éviter les conflits, c’est impossible, mais plutôt de faciliter leur résolution.« 

Du coup, dès leur plus jeune âge, ce sont les élèves qui sont à la manœuvre. Dans le fond des classes de maternelle une grande oreille, une baguette et une bouche structurent un « coin solution« . Quand un enfant a un problème avec un autre, il l’invite dans ce coin pour régler entre eux leur différend. « Un enseignant peut intervenir si la dispute est plus importante, mais 70 % des petits problèmes sont résolus sans l’intervention d’un adulte« , se félicite l’équipe éducative.

Dans le primaire, ce sont des conseils de classe qui permettent d’apaiser certains conflits et, dans la cour de récré répartie en différentes zones (calmes, sportives…), des élèves de cinquième se baladent avec des gilets de couleur et se présentent comme des médiateurs aptes à résoudre des petits conflits après avoir reçu une formation étalée sur six mois.

« Les enfants sont à la manœuvre et cela marche, confirme-t-on à Singelijn. Mais ce n’est pas de l’improvisation pour autant. Cela fonctionne car les élèves savent qu’en cas de différends importants, des adultes seront derrière eux pour démêler les nœuds. De telles initiatives ne portent cependant des fruits que si l’enfant, considéré en tant que personne, se sent respecté. Ce respect sera alors de facto réciproque.« 

QUI MÈNE CETTE EXPÉRIENCE ? L’École Singelijn à Woluwé-Saint-Lambert

Illustration tirée du site web de l’école

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]