Archive de l’étiquette TAE-secondaire

ParBernard Delvaux

Un réseau d’écoles Freinet à Liège

TAE-DSC_1238

A l’instar de la ville de Gand, la Ville de Liège a développé un réseau d’écoles s’inscrivant dans la pédagogie Freinet. Un réseau qui continue de s’étendre.

Le début de cette vague se situe en 1985, lorsque des parents se demandent comment faire éclore à Liège un tel enseignement pour leurs enfants. Cette demande est soutenue par une pétition signée par les parents de 180 enfants. Le projet est dès lors jugé viable.

La première école active à Liège est ouverte en septembre 1985 à Naniot.

La nouvelle direction et les enseignants sont volontaires. Une collaboration intense se met en place avec les parents.

En 1986, l’échevin consulte toutes les écoles du P.O. pour construire le projet éducatif de la Ville de Liège, qui comporte des valeurs comme : la disponibilité ; la créativité ; l’«autonomie-solidarité» ; le sens social ; la «liberté-responsabilité» ; l’authenticité et l’épanouissement personnel ; la compétence et l’efficacité. C’est toujours ce projet que les enseignants de la Ville de Liège signent aujourd’hui…

En 1988 déjà se profile l’idée d’une continuité dans une école secondaire. Et en septembre 1989, deux classes actives de 1ère secondaire sont mises en place à l’Athénée Saucy avec quelques enseignants volontaires. Mais le projet ne parvient pas à s’implanter durablement. Pourtant, l’expérience acquise va avoir un impact sur le travail réalisé les années suivantes dans une bonne partie des classes du 1er degré.

Cette même année, l’afflux des demandes pour l’école Naniot amène la Ville à créer dès 1990 une deuxième école active fondamentale au Laveu. En 1996, les parents de ces deux écoles fondamentales Freinet posent une nouvelle demande de création d’une école secondaire active. L’échevin de l’Instruction publique décide la création de classes actives dans une implantation spécifique (le Lycée de Waha). Les classes sont animées par des enseignants volontaires.

Septembre 1998 : 5 classes actives de 1e année accueillent 90 élèves. Chaque année, il y aura la création d’une nouvelle année scolaire jusqu’à la rhétorique en septembre 2003. L’Athénée va voir sa population grandir régulièrement pour approcher des 750 élèves en 2015.

Entretemps, en septembre 2000, une troisième école active fondamentale est ouverte à Belleflamme (Grivegnée) : l’école Demoitelle.

Après le développement pendant près de 10 ans d’une pédagogie proche (approche naturelle de la lecture, pédagogie institutionnelle, ouverture de l’école sur le quartier, multiculturalté), l’école fondamentale Vieille-montagne devient la quatrième école active du fondamental en septembre 2009. En 2011, une nouvelle implantation de l’école Naniot est ouverte rue Longue (maternel + primaire). Peu après, l’école fondamentale Outremeuse-Liberté devient une nouvelle école active fondamentale, et en septembre 2018, cette approche pédagogique est programmées dans deux nouvelles écoles fondamentales de la Ville.

Depuis 1985 c’est donc un véritable réseau d’écoles Freinet qui couvre l’enseignement fondamental et secondaire dans l’enseignement communal liégeois et cela concerne plus de mille cinq cents élèves et plusieurs centaines d’enseignants. Ces derniers sont tous volontaires et ont reçu une formation particulière aux techniques de la pédagogie active, assurée par la Haute Ecole de la Ville de Liège

Belgium_Ville-de-Liege

Infos :

RETOURNER À : 

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES  FINALITES  INITIATIVES  COLLECTIFS

ParBernard Delvaux

Steiner inspire la future école de la vie en grand

TAE-DSC_1767_914

Trois parents d’élèves, une secrétaire scolaire et un pédagogue se sont groupés en juin 2017 pour répondre à l’appel à projet de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la création de nouvelles places dans zone Mouscron, une des zones en tension démographique. La rentrée est prévue en septembre 2020 avec 4 classes de 1ère et 2e général pour commencer, mais avec le projet d’organiser à terme les 3 degrés de l’enseignement général et technique (orientation développement durable et nouveaux métiers).

La priorité est le développement d’individus autonomes, libres, responsables, créatifs et épanouis. Pour y arriver, les initiateurs misent sur le décloisonnement des classes, l’inclusion, l’immersion, l’art, le développement durable, les intelligences multiples, le contact avec l'environnement et la valorisation de soi.

La rapidité à laquelle sont acquises les connaissances est relativisée par rapport à la nécessité de développer, de cultiver activement et durablement chez le jeune les outils nécessaires à cette acquisition, et également l'intérêt pour ces connaissances.

Le projet se caractérise notamment par les points suivants   :

  • Parents, professeurs & citoyens : sociocratie, initiatives locales, conseils de participation, café philo, rep’air.
  • La démocratie pour apprendre : l'erreur est considérée comme un outil pour apprendre, les élèves participent à la gestion active de l’école (démocratie participative, entretien du bâtiment…). Le système de cotation sera revu.
  •  Universités, enseignement technique et monde du travail valorisation de la filiale professionnelle, « retraite » en entreprise (5-6e général & technique), collaboration avec les universités et les hautes écoles transfrontalières de la région (continuité des apprentissages).
  • L’art comme support à la mixité sociale : la pédagogie Steiner (1921) place l'enfant au centre de ses préoccupations. L'art est pour elle un support pédagogique omniprésent (sous toutes ses formes). Quoi de mieux que l’art et l’expression artistique pour valoriser les différences ? Les matières fondamentales (math, français, histoire...) sont des outils pour favoriser et valoriser l'estime de soi et développer les compétences naturelles des jeunes.
  • Développement durable et environnement : parce qu’il est important pour les jeunes de maintenir le contact avec le « vivant », l’étude des fondamentaux se fera à travers l’observation de l’environnement naturel. Permaculture, biodynamie et potagers collectifs sont aussi au rendez-vous !
  • Utilisation responsable des NTIC : les initiateurs du projet sont affiliés à « Cliss21 : plateforme d’informatique libre, sociale et solidaire » pour une utilisation plus éthique et responsable des moyens de communication, en ce compris en classe par une initiation pratique à l'utilisation éthique des réseaux sociaux et de l'informatique (séminaires et projets de classe).

Contact :

Marie Casier, coordinatrice pédagogique

Ecole la vie en grand, zone Mouscron

info@ecolelavieengrand.org
www.ecolelavieengrand.org

RETOURNER À : 

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES  FINALITES  INITIATIVES  COLLECTIFS

ParBernard Delvaux

Nespa : une nouvelle école secondaire Freinet dans le BW

886924_1717305481849018_5861722625390803793_oNespa-BW, c’est le nom de la nouvelle école secondaire à pédagogie Freinet qui s’ouvrira en septembre 2018 à Genappes.

La pédagogie de cette nouvelle école soutiendra la curiosité naturelle et le plaisir d’apprendre via des activités qui font sens pour les élèves. Dans ce même mouvement, les évaluations seront pensées de manière constructive en favorisant notamment l’auto-évaluation et l’engagement dans le travail. La remédiation et le tutorat entre élèves prendront le pas sur la compétition et le redoublement. Chaque élève sera invité-e à développer son potentiel singulier. Une attention particulière sera portée aux aptitudes relationnelles.

Les élèves ne seront pas les seules personnes actives. Les parents auront également une place dans l’école en tant que partenaires privilégié-e-s. A l’issue des études secondaires, nous souhaitons que chaque jeune ait développé les compétences nécessaires pour vivre sa vie de citoyen-ne autonome et responsable. Dans notre société où les exigences professionnelles sont en mutations constantes, nous souhaitons que nos jeunes entreprennent des activités qui font sens et qu’ils et elles soient en mesure de gérer les changements tout en assurant une continuité de leur parcours tant dans leurs rôles professionnels que familiaux et sociaux.

Cette initiative fait écho au Manifeste : Endiguer le formatage scolaire. Contester une école qui ne respecte pas l’individu, son rythme d’apprentissage et ses manières d’apprendre. Préserver et entretenir l’appétit d’apprendre. Une tout autre école mise sur la soif d’apprendre et les questions vives et vivifiantes des enfants et des jeunes.

Contacts :

  • Laurence Dermine, Secrétaire+pédagogie <laurencedermine@hotmail.com>
  • Frédéric Chomé, Président de l’asbl. <frederic.chome@gmail.com>, tél. 0474 701 832

Références :

Retourner à :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Créer une école » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-creer » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

Manger sain avec zéro déchet

TAE-Zéro déchetCertifiée ISO 14001 depuis 2003, et emmenant dans la même dynamique les écoles maternelle et primaire, le Collège Sainte-Véronique à Liège propose chaque année scolaire un projet pédagogique avec une dimension de développement durable.

Pour l’année scolaire 2016-2017, le projet consiste à proposer aux classes de 5e, 6e primaire, 1re, 2e et 3e secondaire un challenge en 3 étapes sur le thème de l’alimentation durable :

  • 1re étape : une action citoyenne. Il s’agit d’élire 2 éco-délégué-e-s et de choisir un ou une professeur relais qui accompagnera la classe dans le challenge. Les éco-délégué-e-s participent aux réunions organisées pour elles et eux et se mettent d’accord sur les actions concrètes à mettre en place au sein des écoles. Les éco-délégué-e-s doivent apprendre à se présenter, vivre une élection et pouvoir mener un projet citoyen avec la classe représentée

  • 2e étape : une action de sensibilisation. Chaque classe est invitée à réaliser une affiche de sensibilisation avec le slogan « manger sain avec zéro déchet » sur le thème de l’alimentation durable (ex :« Malbouffe », produits locaux, gaspillage alimentaire, diminution des déchets, problématique du CO2, malnutrition dans le monde, surconsommation de viande, la problématique de l’eau planétaire…).

  • 3ème étape : une action concrète. Chaque classe a la possibilité de proposer une action concrète au sein d’une des 3 écoles. Les actions proposées sont transmises par les éco-déléguée-s au groupe d’éco-délégués. L’action sera alors organisée et planifiée au mieux lors de réunions avant d’être mise en oeuvre par la classe. En parallèle du challenge, le groupe Oxfam des 4-5-6 secondaire propose quelques actions ponctuelles de sensibilisation sur le même thème de l’alimentation durable.

Cette initiative fait écho au manifeste : « Semer les graines d’une toute autre société. Au travail collectif contre les inégalités et le formatage, nous joignons un troisième objectif : une formation scolaire plus en prise avec les défis du XXIème siècle. Il faut en
finir avec le déséquilibre entre l’être humain et ce qu’il produit et avec le déséquilibre entre ce que l’être humain produit et le monde du vivant. »
Contacts

Collège Sainte-Véronique – Liège

  • Joëlle Leyen , +32 498 914 544 jo.leyen@sainte-veronique.be
  • Mathias Tyssens, +32 494 41 86 53 m.tyssens@sainte-veronique.be

Liens utiles

  • « Les cahiers du D.D. » (www.cahiers-dd.be)
  • « Déclaration portant sur l’implémentation durable dans le projet d’établissement  » (disponible à l’école)
  • Manifeste « Pour vivre ensemble à 10 milliards, changeons l’éducation »

Retourner à :

 [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

École en développement durable durablement en développement

TAE-Robert SchumanLes défis auxquels l’humanité est confrontée impliquent l’école et la formation des générations futures, en particulier ici le qualifiant donc le monde du travail.

L’Institut Robert Schuman à Eupen travaille les concepts de développement durable (D.D. depuis 30 ans. Elle s’est dotée d’un système qualité certifié ISO 14001 qui aide à faire évoluer son organisation et sa gestion dans le sens de la durabilité (environnemental, social, économique et démocratique).

Côté projets éducatifs et formatifs, la rédaction puis l’utilisation des « Cahiers du D.D. ». et l’importance sans cesse croissante des questions de citoyenneté mondiale sont à la fois développés dans les cours généraux et dans les formations aux métiers.

Cette initiative fait écho au Manifeste. « Semer les graines d’une toute autre société. Au travail collectif contre les inégalités et le formatage, nous joignons un troisième objectif : une formation scolaire plus en prise avec les défis du XXIème siècle. Il faut en finir avec le déséquilibre entre l’être humain et ce qu’il produit et avec le déséquilibre entre ce que l’être humain produit et le monde du vivant ».

Contacts:

  • Jean-Michel Lex : mjetjm@gmail.com
  • Julie Giets : julie.giets@rsi-eupen.be
  • Institut Robert Schuman, Route de Verviers, 89-93 4700 Eupen, Tel. : 087/591270 www.rsi-eupen.be

Références :

  • « Les cahiers du D.D. »
  • « Déclaration portant sur l’implémentation durable dans le projet d’établissement  » (disponible à l’école)
  • Manifeste « Pour vivre ensemble à 10 milliards, changeons l’éducation »

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

Transformer et créer son école avec les Pédagonautes

 TAE-Pédagonautes

L’équipe des Pédagonautes est à l’initiative de la nouvelle école secondaire qui s’est ouverte à Saint-Gilles en septembre 2017 : le Lycée intégral Roger Lallemand. Elle met son expertise au service de la création d’autres écoles secondaires. Créée en 2011, cette asbl a pour mission d’initier et de fédérer des initiatives à pédagogie contemporaine au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Réunissant des passionnés de l’apprendre et de l’éducation, Les Pédagonautes ont longuement réfléchi et mûri un projet pédagogique adapté aux besoins actuels. En adaptant la structure des cours et en développant de nouveaux rapports à l’apprentissage, ils souhaitent permettre aux élèves et aux professeurs de donner plus de sens, de plaisir et d’enthousiasme à la vie scolaire tout en formant des citoyens autonomes, responsables et entreprenants.

Ce projet pédagogique a été concrétisé dans son ensemble au sein de L’Exploratoire, un projet d’école à pédagogie contemporaine à Bruxelles. Le partenariat avec la commune de Saint-Gilles a permis de de créer cette école en septembre 2017 sous le nom de Lycée Intégral Roger Lallemand (LIRL).

Les Pédagonautes souhaitent également apporter leur expertise en proposant des formations pour les enseignants mais aussi en contribuant à la création d’autres écoles secondaires, mais aussi à l’accompagnement des écoles en transition vers une pédagogie plus adaptée aux jeunes d’aujourd’hui.

Parmi les réflexions en cours, l’initiative citoyenne Commons Josaphat à Schaerbeek ou encore le projet NEPSA à Genappe qui ouvrira en septembre 2018.

Contact

info@lespedagonautes.be

Pour en savoir plus :

Retourner à :

[blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »https://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/][blox_button text= »Créer une école » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-creer » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]

ParBernard Delvaux

Être sourd et ne pas s’isoler

[blox_video animation="none"]https://www.youtube.com/watch?v=kxQISAMN01A[/blox_video]

Une  classe mêlant malentendants et entendants, ce n'est rien d'autre qu'une classe bilingue. Une initiative de l'école Sainte-Marie à Namur.

En 2000, l’école Sainte-Marie de Namur accueillait ses premiers enfants sourds et malentendants dans ses classes, c’est à ce moment là que le projet "École et Surdité" est né. En 2016, le premier rhétoricien ayant suivi de ce parcours a terminé son cursus scolaire.

"Le principe consiste en l'inclusion par petits groupes, dès les maternelles, d’enfants sourds ou malentendants dans des classes ordinaires par immersion linguistique.

Pour que ces élèves puissent accéder aux mêmes compétences que les enfants entendants, les apprentissages leur sont dispensés en langue française, langue de la majorité et langue de l'écrit, ET en langue des signes, langue qui leur est accessible sans entrave et par ailleurs essentielle à leur développement cognitif, émotionnel, intellectuel et culturel.

L’enseignement est donc bilingue : en français (écrit et/ou oral) et en langue des signes.  Dans une même classe, simultanément, un professeur s’exprime en français pour les enfants entendants et un autre professeur s’exprime en langue des signes ou en français rendu accessible par un code (le LPC) pour les enfants sourds ou malentendants.  C’est donc un duo de professeurs qui dirige la classe et se coordonne pédagogiquement.  Des cours de langues des signes sont dispensés aux élèves sourds, en plus des cours de français, pour qu’ils puissent en maitriser les ressources et les richesses, au même titre qu’un enfant entendant apprend en classe la langue française.

L’avantage pour les enfants sourds ou malentendants apparait clairement : ils sont scolarisés dans l’enseignement ordinaire, ils développent un bilinguisme langue des signes/langue française et ils acquièrent les mêmes compétences que leurs condisciples entendants. Enfin, reflet de la situation de la communauté sourde dans la société, ils constituent une minorité (quelques élèves) au sein d’une majorité (la classe).

Les avantages sont aussi manifestes pour les autres enfants de la classe : ils disposent de deux professeurs en permanence, ils s’imprègnent (voire profitent) des ressources d’une langue visuelle pour les apprentissages, ils vivent quotidiennement et finement l’approche de la différence. Très rapidement d’ailleurs cette différence ne leur apparait plus étrange car elle est présente aux cours, aux intercours, aux récréations. Il n’est pas rare de voir des enfants entendants signer pour communiquer avec leurs compagnons de classe. Un cours parascolaire de langue des signes est organisé à leur intention.

Dans le secondaire, une classe par niveau s’inscrit dans cet enseignement bilingue".

Si le succès est au rendez-vous, des obstacles se dressent encore face au développement de ce mode d’enseignement toujours marginal, parmi lesquels, le manque de subsides. « La Fédération Wallonie-Bruxelles assure un soutien financier de la première maternelle à la deuxième secondaire. Après, c’est l’asbl École et Surdité qui prend les frais en charge », explique Claire de Halleux, co-fondatrice et administratrice déléguée de l’asbl Ecole et Surdité. En cause ? L’éclatement des filières d’enseignement après la deuxième secondaire.

L'intégration des enfants et jeunes sourds et malentendants dans les classes ordinaires progresse. En 2013-2014, il concernant  250 élèves, soit 21 % des sourds et malentendants. Cela reste encore insuffisant même si ce pourcentage est nettement supérieur à celui observé dans les autres handicaps (exceptés les handicaps de la vue).

Source :

  • texte  : http://secondaire.sainte-marie-namur.be/pedagogie/classes-bilingues
  • Film réalisé en 2015 par Raphaël Volon. Musique de Julien de Hollogne : https://www.youtube.com/watch?v=kxQISAMN01A

Consulter aussi :

RETOURNER À :

ACCUEIL

TOUT AUTRE ECOLE RESSOURCES FINALITES INITIATIVES COLLECTIFS

ParBernard Delvaux

De jeunes Molenbeekois enquêtent en Finlande

[blox_video animation= »none »]https://www.youtube.com/watch?v=qwKXocwjuvA[/blox_video]

À l’heure où la CFWB remet une fois de plus son enseignement tellement inégalitaire sur le métier, un groupe de jeunes Molenbeekois revient ébahi par ce qu’il a vu et entendu dans des écoles finlandaises.

Ils reviennent aussi avec plein de questions : pourquoi arrive-t-on à faire grandir et apprendre tous les enfants ensemble là-bas et pas ici ? Comment font-ils pour avoir un enseignement totalement gratuit, y compris la cantine scolaire, avec un budget qui n’est pas très différent du nôtre ? Comment se fait-il que là-bas on ne redouble pas ? et bien d’autres questions.

Qui parle ? Neuf jeunes de la maison des jeunes Chicago, à Bruxelles.

Source : la page du site de D’Broej, Bruxelles s’organise pour l’émancipation des jeunes

Plus d’information :

RETOURNER À : [blox_button text= »Tout Autre Chose » link= »http://www.toutautrechose.be » target= »_self » button_type= »btn-warning » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Tout Autre Ecole » link= »http://www.toutautrechose.be/tae » target= »_self » button_type= »btn-danger » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Ressources » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources » target= »_self » button_type= »btn-success » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Initiatives » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-initiatives » target= »_self » button_type= »btn-info » size= »btn-sm » icon= »icon-share-alt » align= »left » animation= »none »/] [blox_button text= »Engagement citoyen » link= »http://www.toutautrechose.be/tae-ressources-engagement » target= »_self » button_type= »btn-default » size= »btn-sm » icon= »fa-search » align= »left » animation= »none »/]